RosesRoses

J'ai perdu hier une personne qui m'était très chère, pour qui j'avais la plus grande affection...
Ma marraine.

Elle a, pendant des années, lutté avec courage, détermination et optimisme contre la maladie mais c'est cette dernière qui a fini par avoir le dernier mot...
Pour notre plus grande tristesse à tous.

Je pense aujourd'hui à sa fille et ne peux m'empêcher de m'imaginer un jour à sa place. Sophie, je t'envoie toutes mes plus douces pensées. Tu sais que je suis là.
Je pense à son mari, à toutes les choses difficiles qu'ils ont traversées côte-à-côte. Ils étaient si près de réussir...
Je pense à ma Maman dont c'était la plus vieille copine, la meilleure copine, et à la peine qui doit être la sienne aujourd'hui.

Je pense à toi, Ghislaine...
Comme j'aurais voulu que la vie nous accorde plus de temps ensemble...
On ne s'imagine jamais que les "choses" pourront avoir une fin, ni surtout que cette fin sera si soudaine, si abrupte.
Je t'aime.

*