Quand je te reçois et que je vois marqué sur ta couverture, en tout petit, en haut à gauche, "Spécial mode homme 20 pages", je sais d'avance que tu vas m'énerver...

SpecialModeHomme

Ben oui, forcément...

Parce que tu vas me proposer un article dans lequel tu dénigres les lois qui sont en passe d'être mises en place pour juguler le surendettement, les jugeant trop frileuses...
Parce que tu tires à boulets rouges sur ces élus de Vendée qui ont fermé les yeux sur le danger de construire en zone inondable et qui ont aujourd'hui tant de morts sur la conscience...
Parce que tu t'offusques de la relaxe d'Antoine Zacharias, dont le parachute n'était pas simplement doré mais plutôt en or massif, je te cite : "une insulte vivante à tous les précaires, à tous les chômeurs en fin de droits"...

Mais qu'à la fin de cette édition, coincé entre les pages culture, que tu réduis pour l'occasion, ce n'est pas moi qui vais t'en féliciter, et tes annonces immobilières, dont la réputation n'est plus à faire, tu oses nous proposer, sur 20 pages, une sélection de mode homme printemps-été...
Accessoirement, tu nous prends vraiment pour des imbéciles, parce que, ce que tu prétends être 20 pages, c'en est en fait 30 et ça me met encore plus en colère...!

30 pages pourquoi...?
Pour nous annoncer qu'en matière de mode masculine, les codes ont changé...

CodeElegance

Le tout accompagné de photos dont je serais bien en peine de parler tant elles ne m'inspirent pas...
Si... Que cette mode est moche, enfin je trouve... Que ces mannequins sont tout sauf représentatifs de l'homme de la rue...
Et, comme si le "changement de code" ne suffisait pas, tu nous proposes ensuite une thèse sur la couleur...

TuttiFrutti

Et là, je me marre, rien qu'à envisager l'idée de mon Petit C en pantalon rose... ;-)
Rien ne nous est épargné : l'enquête sur Ermenegildo Zegna, ce créateur italien grand luxe, l'article sur le sur-mesure en matière de chaussures, et des pages et des pages de sélection d'accessoires qui, selon toi, feront l'homme de cet été... Ben ouais, pourquoi pas... J'y songerai quand j'aurai les moyens d'acheter à mon Cher & Tendre une ceinture à 1.030 €, à peu de chose près l'équivalent de mon salaire mensuel ;-) !
Le top du ridicule est atteint avec ces six modèles de claquettes...

Claquettes

Des claquettes... De vulgaires claquettes... Oh non, c'est vrai, pas vulgaires car griffées...
Mais franchement, le coup de la chaussure de plage en macramé rouge et cuir marron à 460 euros, tout en haut de la photo, sur la gauche...
Tu serais pas un peu en train de te foutre de nous, mon Nouvel Obs', mon hebdomadaire de gauche...
Je ne t'aime pas quand tu pues le caviar ;-) !!!

*** Après réflexion, je me demande si je ne vais pas faire parvenir cet article à ton courrier des lecteurs... ;-) ! ***

*